Depuis 4 ans je viens bénévolement faire partager ma passion 

 

« le monde merveilleux des abeilles… », auprès des résidents à l’atelier bois au

 

          foyer occupationnel du VSSJ.

 

 

 Cet atelier est encadré par M. Bard Yannick, menuisier de formation et Educateur Technique Spécialisé (ETS).

 

Ce projet original a demandé beaucoup de temps pour adapter des gabarits pour permettre aux résidents de travailler en toute sécurité sur les machines électroportatives.

 

De nombreuses séquences d’apprentissages ont été nécessaires pour acquérir la maîtrise d’un savoir-faire artisanal pour créer nos différentes ruches.

 

Nous avons commencé par créer un espace clôturé et planter des végétaux pour notre rucher pour concevoir un environnement adapté et sécurisé avec l’atelier jardin.

 

En parallèle, des ruches (Dadant et Warré) ont été fabriquées par les résidents au sein de l’atelier bois.

 

Puis, pour sécuriser encore d’avantage notre rucher, nous avons travaillé pendant deux ans pour mettre au point une ruche pyramide.

 

Celle-ci permet aux abeilles d’entrer et sortir de la ruche à 2.50 m de haut. Cette adaptation technique limite le danger et correspond aux normes du mobilier urbain. 

 

Le rucher des résidents est le fruit des efforts quotidiens fournis depuis 2014.

 

Chaque résident a pu avancer à son rythme tout en évoluant techniquement grâce aux nombreuses séquences d’apprentissage.

 

Ce support éducatif original est très intéressant dans différents domaines, à savoir : les nombreux échanges avec Jean François apiculteur pour expliquer une apiculture naturelle ; une approche sur la vie des abeilles, leurs rythmes de vie, son environnement… ; les aspects techniques de fabrications des ruches, le travail aux machines…

 

Ce travail demande une approche adaptée à la personne en situation de handicap avec des supports pédagogiques appropriés.

 

Des ruches sont aussi fabriquées pour des personnes qui peuvent être extérieures à l’établissement, ce qui inscrit bien les résidents au cœur de la société dans une démarche citoyenne.

 

Apprendre, c’est vouloir progresser, au bout de la patience, il y a le plaisir de voir sa réussite et là en plus, il y a le plaisir de déguster son propre miel…

 

 

Actualités